RÉcolte Buisonnière
Biodici

Pourquoi une école à la ferme?

Force nous est de constater que les milieux de l’école traditionnelle et des centres de formation restent inévitablement inadéquats pour plusieurs des individus qui la fréquentent. L’école à la ferme s’en veut une offre de service complémentaire concrète où l’agriculture sert de prétexte aux apprentissages. Les raisons qui motivent le développement d'une école à la ferme sont multiples. En voici une liste non exhaustive. Celles qui sont d'ordre didactique me sont apparues progressivement tout au long de ma carrière d'enseignant. Le présent texte n'a pas comme objectif de donner des précisions sur comment le projet peut-être concrétisé ni sur son organisation structurale. Ces précisions font l'objet du document "Organisation matérielle et pédagogique".

Avant tout, quelques définitions

Afin de bien saisir la portée des paragraphes suivants, je vous invite à d'abord vous approprier les quelques définitions suivantes que vous retrouverez par la suite. Certaines définitions font référence à des termes qui sont eux-mêmes définis.
FERME
Entreprise agricole
ÉCOLE À LA FERME
Partenariat entre un centre de formation et la ferme. Celle-ci devient un lieu où les participants viennent poursuivre leur formation. L'agriculture devient source de motivation et sert de prétexte aux apprentissages en y favorisant les transferts cognitifs par des mises en situation concrètes. (voir le projet LA RACINE CARRÉE)
CENTRE DE FORMATION
Établissement scolaire destinée à la formation des adultes
FERME PÉDAGOGIQUE
Entreprise agricole qui accueille dans un but pédagogique des groupes visiteurs (enfants, adolescents, adultes) en leur proposant des activités qui les remettent en contact avec les aliments qu'ils consomment et le milieu de vie de la ferme. Ne pas confondre avec l'école à la ferme.
PARTICIPANT
Individu inscrit dans un centre de formation qui fréquente l'école à la ferme dans le cadre de sa formation.
ÉQUIPE
Groupe de 4 ou 5 participants.
CHEF D'ÉQUIPE
Personne qui fait preuve d'autonomie, de leadership qui supervise le travail des membres de son équipe. Il peut s’agir d’un participant ou d’un ancien participant qui manifeste un intérêt particulier pour l’agriculture.
FORMATION
Il pourrait s'agir d'une multitude de programmes offerts par les institutions d'enseignement, par exemple : intégration sociale IS, intégration socioprofessionnelle ISP, formation générale adulte FGA, formation professionnelle FP, stage, ou encore un éventuel DEP en agriculture urbaine.
VISITEURS
Groupe de personnes en visite à la ferme, (groupes scolaires, clubs âge d'or, familles ou autres) pour y participer à des activités éducatives.
SCÉNARIO D'APPRENTISSAGE
Mise en contexte concrète proposée aux participants dans le cadre de leur formation. Elle cible généralement certains objectifs d'apprentissages ou sert simplement de prétexte aux apprentissages par la voie du transfert (contextualisation, décontextualisation, recontextualisation).
ACTIVITÉ ÉDUCATIVE
Activité proposée aux visiteurs lors de leur visite à la ferme.
 

Développement de compétences génériques

L’école à la ferme favorise l’acquisition par ses participants d’un ensemble de compétences génériques, entre autres ; l'assiduité, la ponctualité, la capacité à se conformer à des règles vestimentaires, de salubrité et de sécurité, la capacité d'exécuter des tâches en conformité avec les exigences demandées et le respect des directives formulées par une personne en autorité.
 

Le sens des responsabilités et le sentiment d'être utile

Chacun des rouages de la ferme est important pour son bon fonctionnement. Plusieurs tâches demandent une attention particulière aussi chacun des participants est responsable de la qualité de son travail et sensibilisé à la pertinence des tâches qu'il effectue.

La socialisation et la coopération

À travers ses structures organisationnelles, entre autres le travail en équipe, une des intentions éducatives du projet de l'école à la ferme est l'actualisation des domaines généraux de formation "Vivre ensemble et citoyenneté). La compétence transversale " coopérer " est également mise en application.

L'adéquation planification, organisation vs succès

Dans le contexte d'une entreprise agricole, la planification et une bonne organisation des tâches et du temps sont des nécessités. À travers leur formation, l'implication des participants dans le bon fonctionnement du volet production de la ferme est encouragée et valorisée. Les participants deviennent solidaires des succès de la ferme. La structure organisationnelle de la ferme ainsi vécue par les participants permet de concrétiser l'adéquation qui existe entre planification, organisation d'une part et succès et réussite d'autre part.

Proposer des approches didactiques variées

Le cadre traditionnel du banc d'école qui privilégie, aussi bien au secteur jeune qu'au secteur adulte, en grande partie l'enseignement magistral et/ou l'enseignement individualisé utilisant des cahiers d'exercices sont pour plusieurs des apprenants tout à fait adéquats et leur ont permis ou leur permettront d'atteindre leurs objectifs de formation. Cependant, force nous est de constater que ce cadre et ces modes d'enseignement restent inévitablement inadéquats pour plusieurs d'entre eux, car tous deux proposent une approche de l'apprentissage par des mises en contextes plus ou moins virtuelles, hypothétiques ou abstraites. Compte tenu des contraintes physiques que représente le local de classe traditionnel des alternatives à ces approches pédagogiques sont difficilement possibles. Le décloisonnement que propose l'école à la ferme permet une approche pédagogique différenciatrice où la prise en compte de la diversité des rythmes, des styles d'apprentissages et l'organisation des interactions et activités font en sorte que les apprenants sont confrontés à des situations concrètes plus fécondes pour eux. Outre le voir et l'entendre, l'agir devient une autre avenue vers la compréhension, l'acquisition des connaissances et le développement des compétences.

Nourrir les motivations intrinsèques et extrinsèques
pour contrer le décrochage.

Dans le contexte de l’école à la ferme, c'est dans l'axe du transfert cognitif que se nourrit la motivation intrinsèque d'apprendre. Autant dans le sens de la réalisation d'une tâche agricole vers l'apprentissage des notions académiques qui y sont sous-jacentes (actions →apprentissages) que dans le sens de l'apprentissage de notions vers leurs utilisations dans l'exécution des tâches agricoles (apprentissages →actions). En effet, l'apprentissage d'une notion est inscrit dans un scénario d’apprentissage où l'apprenant y fait immédiatement appel dans la réalisation d'une tâche qui lui est assignée. Il peut dès lors voir à quoi sert ce qu'il vient d'apprendre. Réciproquement, l'exécution de certaines tâches agricoles provoque des questionnements qui stimulent son désir d'apprendre et l’incite à acquérir certaines connaissances déclaratives (le quoi) le confronte à la nécessité de s’approprier certaines connaissances procédurales (le comment). Dans ce contexte l'étudiant ressent davantage la nécessité de ses apprentissages. (voir des exemples de scénarios d'apprentissages proposés).

Un encadrement continu

Plusieurs participants du projet ont eu un parcours académique difficile et ont à négocier avec de vieilles craintes ou une perception négative de leur potentiel. À l'école à la ferme les participants sont toujours en action et leur compétence à faire le transfert des connaissances acquises dans l'exécution de tâches agricoles est constamment sollicitée. Cette organisation du temps permet d'éviter des situations où le participant, pour toutes sortes de raison, se perd ou se réfugie dans des distractions extérieures et infructueuses. Les participants sont intégrés dans des petites équipes de 4 ou 5 et supervisés de façon continue par un chef d'équipe. Ce qui favorise le maintien à l'effort et une augmentation graduelle de la concentration et de l'attention.

L'insertion au marché du travail
et l'intégration de ce travail à la formation

Dans les faits, plusieurs des jeunes adultes en formation à l'éducation des adultes occupent un emploi à temps partiel qui peut même monopoliser jusqu'à une trentaine d'heures par semaine, et ce, au détriment de la quantité et la qualité du temps qu'ils consacrent à leurs études. D'une façon générale, les tâches et activités exécutées au travail sont très éloignées des objectifs de formation de l'élève et ne sont pas intégrées à cette formation. Pour l'école à la ferme, les tâches de travail sont organisées et structurées de façon à s'intégrer à la formation en proposant des mises en contextes concrètes et significatives reliées aux apprentissages. Le travail ainsi structuré, plutôt que de nuire à l'investissement de l'élève dans sa formation, contribue au développement des connaissances, à la compréhension des concepts et au renforcement des compétences qu'il doit acquérir et développer.

Allégement budgétaire et saines habitudes alimentaires

Plusieurs des jeunes participants connaissent des situations financières difficiles. L’école à la ferme par ses activités de production permet à ses participants de diminuer la part des frais reliés à l'alimentation dans leur budget.
En effet, tout au long de la saison de production la ferme leur donne accès gratuitement à l'ensemble des aliments qui y sont produits. L'accès privilégié à ces produits contribue à les conscientiser aux bienfaits d'une saine alimentation et de bonnes habitudes de vie.

Offre d'emploi à temps partiel

En dehors de la plage horaire de formation (soirée et fin de semaine), l'école à la ferme pourrait également offrir des temps où les participants à titre personnel travaillent aux volets productions et mise en marché de la ferme leur permettant ainsi d'occuper un emploi à temps partiel tout en minimisant les coûts et le temps consacré au déplacement vers le lieu de travail. Cependant cette contribution de la ferme n'est pas suffisante et il serait souhaitable que ces jeunes reçoivent une aide financière provenant d’autres sources, tel emploi Québec afin de poursuivre leur parcours avec plus de sérénité.

L'implication dans un mouvement écocitoyen responsable

Par ailleurs, nous vivons présentement à une époque où les problèmes environnementaux sont de plus en plus préoccupants et nous incitent à nous interroger sur nos comportements et nos habitudes de vie. Dans ce contexte, certains proposent des pistes de solutions à explorer. Une d'elles est de repenser le lien que nous entretenons avec les aliments que nous consommons et préconise une agriculture dite urbaine et de proximité.
Le projet d'école à la ferme s'inscrit dans cette mouvance sociale et invite les participants à y adhérer.

Son volet éducatif (ferme pédagogique)

La ferme a comme prémisse le respect de l'environnement et de la biodiversité. Conséquemment, la ferme s'est donné comme mission de faire la promotion des valeurs environnementales qui motivent ses actions. Les participants, dans le cadre de leur formation (en français par exemple), deviennent des animateurs et des agents de diffusion de ces valeurs lors d'activités d'accueil éducatives, à la ferme où ailleurs, auprès de certains groupes. Ces jeunes participants développent ainsi leur compétence à communiquer tant à l'écrit qu'à l'oral.
La conscientisation de la population à la nécessité d'une agriculture durable, la valorisation du milieu agricole et de son mode de vie, la présentation de techniques culturales bio, visite guidée des jardins et cultures, contact avec les animaux de la ferme sont des exemples de thèmes et activités qui peuvent y être abordés.

Les bénéfices multilatéraux entre le milieu agricole, le monde de l'éducation et le marché du travail

La ferme-école permet d'offrir aux étudiants participants une approche pédagogique différenciatrice. L'agriculture devient dans ce contexte un prétexte aux apprentissages. Parallèlement, les volets production et offre de services développés par l'école à la ferme initient ses participants aux exigences du marché du travail. Ils développent et renforcent également les compétences génériques nécessaires pour occuper un emploi et contribuer à la vie économique de la société. Le monde de l'éducation et le marché du travail ne sont pas les seuls à tirer profit de ce projet. En effet, le projet d'école à la ferme permet, à ses participants, souvent un premier contact avec le milieu agricole ainsi qu'une revalorisation du mode de vie que celui-ci propose. Pour plusieurs d'entre eux, sans cette implication dans le présent projet, ils n'auraient probablement jamais eu de contact avec le milieu agricole. Dans la mouvance sociale actuelle d'agriculture urbaine et de proximité, certains d'entre eux pourraient être tentés de poursuivre dans ce sens. Le présent projet contribuera donc ainsi au recrutement d'une relève indispensable en agriculture.

En conclusion

L'école à la ferme se veut un laboratoire dans lequel les participants apprennent concrètement. Ils y partagent le pouvoir et les responsabilités relatifs aux éléments fondamentaux de notre vie, notre alimentation, notre travail, notre éducation et notre environnement.

RÉCOLTE BUISSONNIÈRE
  681, chemin Mazuret  

   Repentigny, J5Z 4C7   

Secteur de la Presqu'Île.

Tél. :438.822.2461


Contacter le webmestre